Vive Wireless Adapter : le test

Petit rappel dans l’article précédent :

Unboxing – HTC Vive Wireless Adapter

J’ai donc entamé une série de test et clore d’emblée la question de la durée de la batterie : elle est largement suffisante. C’est simple, il est impossible de faire une session de plus de 2 heures, surtout aux jeux dont l’emploi d’un module sans fils apporte un réel plus. Je vais aussi embrayer avec l’impression générale hors jeux spécifiques.

f914881f879a1b56ad2658fe47fb93ed.gifPremière impression : le module est très léger. C’est bien simple : il est plus léger que le poids des câbles qui pendent dans le dos habituellement. Un bonheur ! Je peux enfin visiter ma Steam Room l’ésprit … léger. Et éviter les brisages de nuque intempestif. Bon je suis pas allé jusqu’à le peser, mais sur une longue session je n’ai pas remarqué une différence qu’avec les câbles. Ça penche pas en avant ni sur les cotés !


 

tenor.gif

Seconde sensation : la liberté. Et c’est un vrai bonheur de pouvoir limite trottiner sans se soucier du câble. C’est même dangereux : lors d’une de mes sessions où j’ai quitté le Chaperon, j’ai carrément changé de pièce jusqu’à ce que déconnexion s’en suive.


 

tenor.gif

Troisième point : la latence. C’est simple, je ne remarque pas la différence en jeu. Et pourtant je suis assez « sensible » à ce genre de choses. Par exemple : le SteamLink offre en filaire une latence qui se cumule à celle des téléviseurs d’environ 13ms dans les conditions optimales (télé + réseau stable = pour mon installation c’est une TV Sony Bravia 100Hz en « Gaming Mode » pour réseau câblé Cat6e). C’est à dire que entre le moment ou j’appuie sur ma manette et la réaction à l’écran ne s’écoule quasiment rien : je ne remarque pas la différence. Hors, lorsque je joue sur le SteamLink dans une autre pièce en passant par 2 routeurs, la latence passe à 26 ms (13 + 13) et pour moi c’est un calvaire. Impossible de faire une partie de DeadCells ou de Dragon Ball FighterZ sur le net sans me prendre une pâté : la latence plombe le gameplay. En dehors de ça, si on fait exprès de mesurer la latence avec ses yeux (changer d’installation filaire et non filaire pour faire la différence), ça se remarque. Mais en jeu c’est imperceptible. Je suis assez sidéré …


 

Quatrième remarque : la stabilité. Qui dit sans fil dit peur de coupures. Tout joueur de HTC vive sait qu’on peut perdre la synchronisation temporairement. Et pour jouer sans aucune coupure, vous devez respecter une installation propre et stricte. J’ai eu quelques coupures que je n’avais pas en filaire : mais c’est lié à mon installation pas optimale. Le capteur tiens la route et nous détecte bien. Mais il reste sensible à la lumière ! En pleine lumière du jour ou avec une lumière bleue/blanche pétante, le cumule de l’imprécision des capteurs muraux accentue la déconnexion. Pour résumer : si votre installation comporte des obstacles (lumières fortes, éloignement des capteurs, obstacles physiques), ces phénomènes seront accentués. Cela reste tolérable dans une certaine mesure ceci dit. Personnellement cela ne m’a pas dérangé outre mesure.


 

Cinquième question : perturbe-il ? Est-ce qu’il chauffe, grésille, perturbe le signal de casques sans fils ? Pour la chauffe : des sessions d’une heure font chauffer le module  rien de brûlant, mais on le sent. Et pour être honnête je n’ai pas fait de crash test (laisser tourner le casque juste pour le faire chauffer) : mes sessions ne duraient pas plus d’une heure. Il n’émettait aucun bruit, grésillement, ou sensation très gênante sur ma tête. Je ne le sentais pas sur le moment, mais après la session de jeu. J’ai remarqué une déformation de l’image lorsque je passe mon casque sans fils dans les anses des câbles (casque Senhizer par ondes radio) mais il ne perturbait pas son signal ensuite. pas de bruit dans les oreilles non plus. Sans doute qu’avec l’âge cette partie sera mise à jour. En plusieurs heures je n’ai rien remarqué !


 

Dernier point : est-il nécessaire ? Eh bien oui, si tous ses points sont plutôt positifs, à 350€ la question de la nécessité se pose. Et pourtant je ne pensais pas souligner ce point : il existe des jeux où ce module n’est tout simplement pas indispensable. Nous allons voir suivant les jeux !

aIF7XjR.gif


Les jeux utilisés pour les tests sont donc :

Gorn :

MhIlWWhA.pngDans ce jeu de combat en arène, vous incarnez un gladiateur digne des meilleurs Serious Sam ou encore BroForce. Vous avez une liberté de mouvement totale et le jeu est d’ailleurs impossible à jouer hors RoomScale (à l’échelle d’une pièce). C’est bien simple : sans RoomScale, vous défoncez tout votre chez vous à grand coup de manettes. Ceci dit entrons dans le vif du sujet.

0Ru9q-XQ.png

Avec le casque filaire, je n’arrivais pas à faire des sessions de plusieurs minutes sans me prendre les fils dans les pieds ou sans que le câble me tire le casque du crâne et me rappelle sans cesse que je suis attaché. Le jeu est assez dynamique et nécessite de se tourner à 360° et d’enchaîner parfois des vas et viens avec certaines armes. De plus, il est tout à fait possible de prendre son marteau et de faire une pirouette pour défourailler sans peine ses adversaires, ou de se rapprocher « en vrai » de son adversaire, et vous baisser pour lui asséner une volée de coups dans la face pour lui faire bouffer ses dents au sol. Alors imaginez avec un câble : c’est la catastrophe dès que vous tourner une fois à plus de 360°. Et souvent c’était le même problème : câble enroulé et qui tire … J’avais même fini par m’habituer à faire une petite pirouette à la Leon S Kenedy de RE4 : me retourner toutes les 5 minutes. et jouer du pied pour me démêler. Et la solution du câble au plafond avec un système reste très contraignante (j’ai moi même pourri mon plafond avec du plâtre qui m’est tombé dessus).

hJZqVquQ.png

Sans fils : la liberté est totale et grisante ! C’est bien simple : j’ai joué une heure sans m’arrêter et sans aucun soucis ! J’ai pu faire des 360, me baisser, couper des jambes, , à marcher comme un canard, me redresser pour planter mon adversaire à la lance, lui arracher le cœur et prendre son marteau pour écraser le crâne de mes adversaire dans un tourniquet meurtrier : une pure purge jubilatoire et sanguinolente !  Jouer à Gorn avec un câble est un crime !

Beat Saber :

header.jpgDans ce jeu de rythme au sabre laser digne des plus grand Jedi, vous détruisez des blocs de couleur dans le sens que sa flèche indique avec le sabre de la même couleur. Simple et efficace, il est servi par une petite playlist d’une dizaine de titres assez « Hard Style » et « DubStep ». La difficulté est croissante et bien dosée, et la communauté mod le jeu sans vergogne. Un très très bon jeu de rythme, le DDR de la VR en somme.

Et ici, pas besoin de bouger dans tous les sens : au pire 2-3 pas sur les cotés et on revient vite à sa place, ou se baisser et donner des coups sur le coté. Pas de quoi exploiter véritablement le RoomScale. Mais il n’empêche que ce jeu est une pure tuerie ! J’adore !

2575 shot.png
Faute de réussir à prendre des images en jeu, celles ci viennent du Press Kit du site.

Pour être honnête : l’intérêt de ce jeu sans fil est limité. La latence, imperceptible en jeu n’handicape en rien, mais je n’ai remarqué aucune différence en jouant câblé et non câblé. En gros : le sans fils sert à rien pour ce jeu.

Et en fait les tests de jeux précis s’arrêtent là. Pas la peine de donner mon ressenti sur tous les jeux : la conclusion est très simple.

htc-vive-room-scale-1459874611-aNSF-full-width-inline-1-750x422.jpg
Si vous vivez dans un 14m² parisien, oubliez …

Si vous ne jouez pas à des titres fait pour le RoomScale, n’achetez pas le module sans fils maintenant.

the-elder-scrolls-v-sky-5aa95b06dd4cc.jpg
Attend les soldes Steam mon bébé …

Le module sans fils est un réel plus ! Il est une étape primordiale dans la démocratisation des casques VR. Mais pour les « Early Buyers », il n’est utile que si vous jouez aux jeux RoomScale ! Il ne fait qu’offrir la liberté que ces titres méritent ! Skyrim VR, Budget Cuts, Gorn, Raw Data, Super Hot VR, The Lab … tous ces titres sont 10x plus grisant sans fils. Mais Beat Saber, Serious Sam VR, et tous les jeux de tirs type Rail Shooter ne justifient pas l’achat du module. C’est très simple : Si vous êtes prêt à mettre le prix pour jouer en totale liberté à des titres immersifs, c’est du bonheur. Autrement, attendez.

ss_c9fc24364223e5d3e1771370dc10ad719450095f.1920x1080-1170x658.jpg
Budget Cut : la démo était une tuerie, le jeu sera bientôt mien aussi !

PS : faute d’amis (snif snif) ayant un casque VR je n’ai pas pu tester le multi. Mais bon, y’a pas 36 millions de jeux coop local VR qui existent. Qui a dit Borderlands VR sur PS que je le bute ? Ah ils ont pas mis de Coop ? Bon ben ça va alors …

 

 

Conclusion :

Les plus :

  • Léger
  • Latence imperceptible
  • Chauffe peu
  • Aucune gêne ressenti
  • Le sans fils : une immersion totale !
  • On libère une prise électrique de la multiprise.
  • Enfin un casque qui se rapproche de la « vraie » VR…

Les moins :

  • … Mais Cela reste les prémices
  • Premier module sorti : comment va-t-il vieillir ?
  • Ne convient qu’aux jeux RoomScale
  • L’installation physique de la pièce nécessaire doit être 100% clean
  • Le prix !
  • Le prix pour le Vive Pro (+75€ le kit de fixation) !
  • Vous avez un PC portable ? Vous pouvez vous gratter.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s